LOADING

Type to search

Cameroun – Océan: les femmes pygmées Bagyeli dans la mouvance du 8 mars

Société

Cameroun – Océan: les femmes pygmées Bagyeli dans la mouvance du 8 mars

ActuCameroun 1 mars 2019
Share

1 Mar 2019

Les femmes pygmées bagyeli s’attellent avec détermination aux préparatifs de la 34e édition de la Journée Internationale de la Femme. La plupart d’entre elles accordent une place de choix à l’organisation de ce moment important.

Pour les femmes pygmées bagyeli du département de l’océan la journée du 8 Mars est plus qu’une commémoration une journée par excellence de prise de conscience et de responsabilité où chacune d’entre elle a son mot à dire en tant que femme dans son sens pluriel.

Pour Christelle Nicaise Azo’o, leader de mouvement de femmes pygmées bagyeli, “les femmes pygmées bagyeli doivent respecter leurs maris même le 8 Mars. Elles ne doivent pas faire du n’importe quoi ce jour elles doivent s’occuper de leurs foyers normalement, s’occuper de leurs enfants”.

Loin des feux des projecteurs, dans une ambiance pourtant festive les femmes pygmées bagyeli préparent le 8 Mars en toute quiétude une célébration qui se fera en grande pompe. Une batterie d’activités est prévue du sport, des intermèdes culturels, des causeries éducatives avec des thématiques aussi variées que diverses, des ateliers de formation concernant la teinture etc.

Tout ceci avec l’apport et l’appui des hommes qui sont pour ces femmes des piliers des conseillers et des catalyseurs. Selon Christelle Nicaise Azo’o, “Mais est-ce que tu peux te passer de ton mari ? Aujourd’hui dans notre communauté on sait que le mari est aux côtés de sa femme même au défilé et dans toutes les autres activités”.

Dignité, respect la Journée Internationale de la Femme est l’occasion pour les femmes pygmées bagyeli d’exhiber les grands changements opérés dans leur évolution et pour leur épanouissement. Désormais leurs voies comptent dans plusieurs secteurs d’activités dans le département de l’océan.

Pour Valérie Samba animatrice dans une radio communautaire de Kribi “nous sommes dans une radio communautaire en montrant mon talent et ma valeur j’ai été recrutée et aujourd’hui je fais la matinale en langue et le journal”.

Au sein du grand peuple autochtone bagyeli les femmes s’intègrent et ont désormais leur mot à dire. Une reconnaissance de leur montée en puissance qui sera consacrée le 8 Mars prochain.

Par Consty ZANG à Ebolowa | Actucameroun.com

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *