LOADING

Type to search

Cameroun – Buea: le Festival international du film annulé pour insécurité

Société

Cameroun – Buea: le Festival international du film annulé pour insécurité

ActuCameroun 4 mars 2019
Share

4 Mar 2019

Au vu du contexte des tensions actuelles dans la région, les organisateurs du CAMIFF (Cameroon International Film Festival) ont dû reprogramme la date de ce rendez-vous du 7eme art dans la capitale du Sud-Ouest pour 2020.

Un communique de presse signe par le Directeur exécutif et fondateur du CAMIFF Mr Agbor Gilbert Ebot, révélé qu’après une longue concertation avec les autorités administratives et les responsables de la sécurité, il apparait opportun de renvoyer ce festival prévu du 22 au 27 avril 2019 au 20-25 avril 2020. Il sera possible aux participants d’assister à des projections virtuelles des œuvres cinématographiques par le billet du site du festival. La plupart des participants étrangers n’ont pas pu venir car les différentes autorités de leurs ambassades les en ont dissuadé.

Les organisateurs ont bien voulu donne une date alternative toujours au courant de cette année pour respecte ce rendez-vous mais de commun accord avec les sponsors, mécènes et partenaires, ils ont dû se conformer à la réalité que ce ne serait pas possible.

En espérant que l’année prochaine sera meilleure et paisible, tout se fera à ce moment-là et les films en compétition cette année seront reconduits pour cette édition de 2020. En sa qualité de président fondateur et de participant au CAMIFF, Mr Musi Waa a déclaré « le public doit être conscient et comprendre que ce festival par la qualité de son organisation, attire de nombreuses stars étrangères. C’est l’un des critères majeurs d’implication des sponsors, mécènes et du gouvernement. Ce n’est que par prudence et pour la sécurité de tous les invités que cette décision a été prise. Les deux dernières éditions se sont certes tenues mais elles n’avaient pas autant de succès qu’auparavant et même le nombre de sponsors avait diminué et notre crainte était que cela soit pire cette année. »

Une nouvelle perte pour le 7e art au Cameroun qui a du mal à décoller depuis la fermeture de nombreuses salles de projection dans diverses régions. Avec ces fermetures, les festivals de films sont devenus l’attraction majeure des cinéphiles pour savoir et vivre ce qui se fait en matière de film au Cameroun et ailleurs.

Par Salma Amadore | Actucameroun.com

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *