LOADING

Type to search

Cameroun: Près de 110 milliards de FCFA pour le développement des villes inclusives et résilientes et le barrage de la Sanaga

Business

Cameroun: Près de 110 milliards de FCFA pour le développement des villes inclusives et résilientes et le barrage de la Sanaga

ActuCameroun 4 mars 2019
Share

4 Mar 2019

C’est le montant de deux accords de crédit signés ce 28 février 2019 entre l’Etat du Cameroun et la Banque mondiale.

Près de 110 milliards de FCFA, c’est le montant de deux accords de crédits signés ce 28 février 2019 entre l’Etat du Cameroun représenté par le ministre de l’Economie, Alamine Ousmane Mey et la Banque mondiale représentée par sa directrice des Opérations au Cameroun, Elisabeth Huybens.

Selon le journal Cameroon tribune qui rapporte cette information dans son édition du 1er mars 2019, ces deux accords de crédit sont destinés aux « projets de développement des villes inclusives et résilientes et le projet d’assistance technique pour le développement de l’hydroélectricité de la Sanaga».

Le montant alloué au premier projet est de 142,7 millions d’euros soit environ 93,6 milliards de FCFA. «Le but est d’améliorer significativement l’accès aux infrastructures urbaines, aux services et aux opportunités économiques dans les quartiers pauvres des sept villes retenues pour ce projet à savoir :Yaoundé VII, Douala V, Kumba, Batouri, NGaoundéré, Maroua et Kousseri», informe le journal.

Concrètement, il sera question de la «construction et de la réhabilitation de 33 km de route, de la construction de 57,3km de drainage, de l’aménagement de 900 hectares précaires et d’apporter un appui aux projets et initiatives compétitifs pour 300 associations de jeunes».

Pour le MINEPAT ce sont «651 400 personnes qui devraient bénéficier des retombées de cet investissement».

Le second projet d’un montant de 16,4 milliards de FCFA sera consacré à l’assistance technique pour le développement de l’hydroélectricité sur la Sanaga.

«Cette manne qui vient de la Banque mondiale pour renforcer les capacités de EDC pour un développement optimal du bassin de la Sanaga rentre dans la droite ligne des ambitions du chef de l’Etat qui déjà en procédant à la pose de la première pierre de Lom Pangar en 2012 annonçait déjà cette série de centrales électriques sur la Sanaga », a déclaré le directeur général d’Electricity development Corporation, Théodore Nsangou dans les colonnes de Cameroon tribune.

Pour le patron d’EDC, cette convention signée entre l’Etat du Cameroun et la Banque mondiale «va permettre d’optimiser ce bassin et de tirer le maximum de chaque site pour produire de l’énergie à moindre coût sans oublier l’industrialisation du pays».

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *